Depuis 2018, les élèves de CM2 de toutes les écoles du Maine Saosnois participent à l’opération du passeport du civisme. Au travers de neuf missions bien précises à accomplir, les enfants font l’objet d’un éveil au civisme. Des missions qui ont également pour but de faire découvrir aux écoliers leur territoire.

330 élèves concernés

« Pour cette édition 2021-2022, ce sont 330 élèves de CM2 des 15 écoles du territoire intercommunal qui sont concernés par ce passeport du civisme », précise Sandrine Plessix, vice-présidente de la communauté de communes en charge de l’enfance et de la jeunesse.

Elle ajoute : « Afin de mener à bien cette opération, nous avons noué des partenariats avec différentes instances. C’est le cas avec les associations patriotiques, le service culturel et le service environnement du Maine Saosnois, l’office de tourisme intercommunal, les sapeurs-pompiers et les gendarmes ».

Neuf thématiques

Les neuf missions que les enfants doivent accomplir sont les suivantes : connaître les valeurs de la République, le devoir de mémoire, la découverte de la commune et de la communauté de communes, prendre soin des aînés, se protéger et porter secours, découvrir son territoire, préserver son environnement, s’éveiller à la culture et surfer en sécurité sur internet.

« Au travers de ces missions, les enfants vont ainsi pouvoir aborder la devise de la République, le drapeau français et l’hymne national. Ils sont également amenés à participer à une cérémonie commémorative. Ils vont aussi s’intéresser à leur territoire en découvrant leur commune et le nom de leur maire, les compétences exercées par la communauté de communes. Ce sont des exemples. Mais bien d’autres propositions vont permettre aux écoliers d’obtenir de précieuses informations sur l’environnement, les premiers secours, le patrimoine et les bons usages de la navigation sur internet », note Sandrine Plessix.

Une pensée pour les aînés

Parmi la liste des actions proposées aux enfants, une nouveauté fait son apparition. « Il nous a en effet semblé très important et opportun que les enfants puissent s’adresser à leurs aînés. La crise sanitaire a isolé les personnes âgées. Chaque élève va donc réaliser une carte de voeux, un dessin ou un poème. Toutes ces attentions seront ensuite distribuées aux résidents des Ehpad du territoire », argumente la vice-présidente.
A partir de huit missions réalisées et validées, les enfants se verront remettre une médaille d’or.